Art Spiegelman (Maus / à l'ombre des Tours Mortes)

Aller en bas

Art Spiegelman (Maus / à l'ombre des Tours Mortes)

Message par Lady of the Tardis le Jeu 13 Nov - 16:19

Art Spiegelman



Biographie

Art Spiegelman est un illustrateur et auteur de bande dessinée américain, né le 15 février 1948 à Stockholm (Suède). Figure phare de la bande dessinée underground américaine des années 1970-1980, il est à partir du milieu des années 1980 surtout connu pour sa bande dessinée Maus, qui lui a valu un Prix Pulitzer. Fils de juifs polonais émigrés aux Etats-Unis, Art Spiegelman naît sur le chemin de l'exil. Le destin de ses parents, rescapés d'Auschwitz, marquera profondément son œuvre. Anja, sa mère, en dépression chronique, se donne la mort en 1968, année où le jeune Spiegelman passe un mois en institution psychiatrique.

La figure de la bande dessinée underground américaine
Figure emblématique du courant underground de la bande dessinée des années 1960 et 1970, Art Spiegelman a contribué aux revues Real Pulp, Young Lust et Bizarre Sex. Il a aussi illustré de nombreux et divers autocollants et paquets de cartes à collectionner (les Garbage Pail Kids qui devinrent Les Crados en français). En 1980, il a lancé la publication de deux anthologies renommées : Arcade, avec Bill Griffith, et RAW avec sa femme, l'artiste et romancière française Françoise Mouly.

Maus et la reconnaissance internationale.
En 1986, il publie le premier volume de Maus. Un survivant raconte (Maus: A Survivor's Tale, aussi publié sous le titre Maus: My Father Bleeds History édité en français sous le titre Mon père saigne l'histoire), qui retrace la vie de sa famille (racontée par son père) pendant l'holocauste. La suite et fin de cette histoire (Maus: from Mauschwitz to the Catskills édité en français sous le titre Et c'est là que mes ennuis ont commencé) sort en 1991. C'est la première fois qu'une bande dessinée attire autant sur elle l'attention des critiques. Maus sera l'objet d'une exposition au musée d'art moderne de New York, et obtiendra en 1992 un Prix Pulitzer spécial.
Il devient l'un des plus grands défenseurs de la bande dessinée en tant que média. Il parcourt les États-Unis en donnant des conférences titrées Commix 101. Lui et Françoise Mouly sont aussi éditeurs d'une série d'anthologies pour enfants appelée Little Lit.

Spiegelman après Maus
En 1993, Spiegelman entre au New Yorker, célèbre hebdomadaire artistique et littéraire américain. Il y réalise quelques bandes dessinées et de nombreuses illustrations, dont des couvertures qui marquent le génie de leur auteur, non par leur virulence mais par leur acuité, leur composition, leur part d'hommage distancié à la tradition du magazine. Sa couverture pour le numéro du 24 septembre 2001 (le premier suivant le 11 septembre 2001) « restera comme l'un des cartoons politiques les plus forts du XXIe siècle » : semblant au premier abord être complètement noire, elle révèle au spectateur plus attentif les silhouettes des tours du World Trade Center en ombres d'un noir plus profond.

Cependant, quelques mois plus tard il quitte le New Yorker, suite à plusieurs refus de couvertures, et afin de dénoncer le conformisme éditorial qui s'empare alors des médias américains. Virulent critique de la politique de George W. Bush, Spiegelman décrit les médias comme étant « timides et conservateurs ».

En 2002 et 2003, Art Spiegelman publie dans divers grands journaux et magazines européens (les principaux périodiques américains le lui ayant tous refusé) dix planches aussi innovantes techniquement que politiquement dérangeantes d’À l'ombre des tours mortes (In the Shadow of No Towers), dans lesquelles il raconte son expérience du 11 septembre 2001, et des effets de l'événement sur lui comme ses compatriotes. L'album, publié en 2004, est acclamé aussi bien aux États-Unis que dans le monde francophone.

Source

Bibliographie :

2008 : Breakdowns (One shot)
2004 : A l'ombre des tours mortes (One shot)
2004 : Bang ! (En cours)
2002 : Little Lit (En cours)
1987/1991 : Maus (Terminée)


Dernière édition par Lady of the Tardis le Jeu 13 Nov - 17:03, édité 1 fois

_________________
avatar
Lady of the Tardis
Admin

Féminin
Nombre de messages : 856
Age : 40
Localisation : Dans le Tardis, of course...
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ladyofthetardis.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art Spiegelman (Maus / à l'ombre des Tours Mortes)

Message par Lady of the Tardis le Jeu 13 Nov - 16:39

MAUS

Œuvre incontournable et cultissime pour tout BDvore qui se respecte !



Tome 1 : 1987
Tome 2 : 1991

Résumé Editeur: "Maus raconte la vie de Vladek Spiegelman, rescapé juif des camps nazis, et de son fils, auteur de bandes dessinées, qui cherche un terrain de réconciliation avec son père, sa terrifiante histoire et l'Histoire.

Des portes d'Auschwitz aux trottoirs de New-York se déroule, en deux temps ( les années 30 et les années 70 ) le récit d'une double survie : celle du père, mais aussi celle du fils, qui se débat pour survivre au survivant.

Ici, les nazis sont des chats et les juifs, des souris. Oubliez vos préjugés : ces souris-là ont plus à voir avec Kafka ou Orwell qu'avec Tom & Jerry. Ceci est de la vraie littérature."


Planches Tome 1


Planches Tome 2

_________________
avatar
Lady of the Tardis
Admin

Féminin
Nombre de messages : 856
Age : 40
Localisation : Dans le Tardis, of course...
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ladyofthetardis.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art Spiegelman (Maus / à l'ombre des Tours Mortes)

Message par Lady of the Tardis le Jeu 13 Nov - 16:48

C'est une BD qui m'a bouleversé au plus haut point. je devais avoir une dizaine d'années lorsque je l'ai lue pour le première fois, sans vraiment comprendre le sens "historique" d'une telle œuvre !!!!!

Ce n'est que plus tard, lorsque j'en ai fait une fiche au collège, que j'ai réellement comprit l'impact qu'elle pouvait avoir... C'est certes, l'histoire d'un rescapé d'Auschwitz racontant sa vie dans les camps à son fils, auteur de BD (en fait Art Spiegelman lui même) Mais c'est surtout un précieux témoignage de ce qui s'y est déroulé... On ne peut rester insensible à ces mots, ces dessins, tellement ils sont criants de réalisme, de terreur, de violence et de cruauté. C'est aussi l'histoire d'un fils, qui pour construire sa vie, doit connaître celle de son père, aussi terrible soit-elle.


Bref à lire absolument et j'irai même jusqu'à dire que cette BD devrait être étudiée au collège ou au lycée !

_________________
avatar
Lady of the Tardis
Admin

Féminin
Nombre de messages : 856
Age : 40
Localisation : Dans le Tardis, of course...
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ladyofthetardis.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art Spiegelman (Maus / à l'ombre des Tours Mortes)

Message par Lady of the Tardis le Jeu 13 Nov - 17:01

À l'ombre des tours mortes



Réflexion sur les événements du 11 septembre 2001 et l'impact qu'ils ont eu sur le comportement des américains, l'artiste compris, cette bande dessinée extrêmement novatrice sur le plan formel est, « artistiquement, (...) un modèle de bande dessinée d'intervention et une réussite absolue ».

Le 11 septembre 2001, Spiegelman et sa femme se promènent dans les rues de New York lorsqu'ils entendent le fracas du premier avion à percuter le World Trade Center. Après la révélation des origines terroristes de la catastrophe, Spiegelman, alors qu'il se considérait « sans racines », bien qu'il ait grandi dans le Queens et qu'il vive à Manhattan depuis le milieu des années 1970), prend conscience de son attachement pour la ville. Afin de dépasser le traumatisme, il décide de se remettre à la bande dessinée avec quelques grandes planches politiques évoquant son malaise et analysant le comportement des américains suite aux attaques.

Les principaux quotidiens et hebdomadaires américains ayant refusé de publier ces planches, À l'ombre des tours mortes (In the Shadow of No Towers en anglais) est d'abord parue dans l'hebdomadaire allemand Die Zeit et le français Courrier international en 2002 et 2003, quelques extraits paraissant dans le quotidien britannique The Independent, et aux États-Unis dans l'hebdomadaire juif progressiste à petit tirage Forward. L'auteur a ensuite publié à son compte en 2004, l'album, grand format (34.8x24.1 cm) regroupant les dix planches, plus quelques pages en hommage aux premiers comic strips américains. La traduction française est paru le 3 septembre 2004 chez Casterman.


Bien qu'À l'ombre des tours mortes ne s'étende que sur dix grandes planches, Spiegelman prend dans cette œuvre de très grandes libertés thématiques et formelles, avec la réutilisation de nombreux personnages de comic strips classiques (Katzenjammer Kids, Little Nemo, Happy Hooligan, La Famille Illico, etc.) dont il pastiche les clichés, la multiplication des techniques graphiques (« dessin et photographie, bichromie à l'ancienne et quadrichromie, ben-day et coloriage informatique, styles graphiques les plus hétérogènes ») et narratives. Cette accumulation d'effets ne sature pas l'œuvre, mais permet à l'auteur d'exprimer adéquatement à la fois son dégoût et son sentiment d'injustice envers l'acte terroriste, et son refus du consensus guerrier autour du président George W. Bush, à une période où cette critique était courageuse.

Source

Quelques planches


_________________
avatar
Lady of the Tardis
Admin

Féminin
Nombre de messages : 856
Age : 40
Localisation : Dans le Tardis, of course...
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ladyofthetardis.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art Spiegelman (Maus / à l'ombre des Tours Mortes)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum